Tchad – Consultant/e pour une évaluation externe

Viewed 1 time

Job Description

Country: Chad
Organization: COOPI – Cooperazione Internazionale
Closing date: 31 Dec 2020

COOPI recherche un/e Consultant/e pour une évaluation externe de projet au Tchad

COOPI met en œuvre des actions humanitaires et de développement au Tchad depuis 1994. Les premières interventions ont été réalisées à l’Est et au Sud du Tchad. Suite à la crise du Lac Tchad, les mouvements de population sont augmentés, et les effets indirects de la présence de Boko Haram au nord du Cameroun, au Niger et en Nigeria ont eu comme conséquences le déplacement des gens qui se sont installés dans le territoire tchadien. COOPI est intervenue dans la zone, entre 2015 et 2016, en coordination avec d’autres ONGs.

En termes de bailleurs de fonds, COOPI travaille principalement avec la délégation de l’Union Européenne, ECHO, OFDA et des agences onusiennes (UNICEF, PAM etc).

La structure de COOPI au Tchad est composée par :

  • un bureau de coordination national à N’Djamena ;
  • une base dans la province du Sila à Goz Beida ;
  • une base dans la province du Lac à Bol ;
  • une sous-base dans la province du Ouaddai à Abeche ;
  • deux sous-bases dans la province du Lac à Baga Sola et Liwa ;
  • Une base à Kousserie (Cameroun).

Description du projet

Titre : “Accompagnement à la protection et à la scolarisation inclusive et de qualité des enfants déplacés et autochtones touchés par la crise du Lac Tchad”

Bailleur de fonds : ECHO

Objectif du poste

Le(La) Consultant(e) :

  • sera déployé(e) dans la région du Lac où il (elle) sera rattaché(e) à la base de COOPI à Bol où il logera gratuitement ;
  • devra louer les équipements logistiques nécessaires à la conduite de sa mission et suivre les dispositions de la coordination logistique de la base et de sécurité ;
  • sera tenu à suivre les règles du règlement pays et le protocole de sécurité indiqué.

Des déplacements sur le terrain devront s’effectuer régulièrement pour la collecte des données dans les localités couvertes par le projet. COOPI pourra faciliter la location d’un véhicule à la charge du/de la consultante.

A N’Djamena, le consultant bénéficiera du véhicule de COOPI pour ses déplacements à l’instar des staffs COOPI.

Résponsabilités

Objectif Global de l’évaluation

De façon générale, l’évaluation mesurera l’atteinte des objectifs et résultats du programme tout en veillant à en faire une capitalisation depuis ECHO/AF/UD/2018/92041 (l’évaluation de ce projet ayant déjà fait la capitalisation de ECHO/AF/UD/2015/92058, ECHO/AF/UD/2016/92043 et ECHO/AF/UD/2017/92040).

Objectifs spécifiques de l’évaluation

De façon plus spécifique les activités relatives à l’évaluation se concentreront à:

  • Mesurer les effets positifs et négatifs du projet sur les enfants ; les communautés ; les écoles cibles et le système éducatif local dans son ensemble en d’autres termes évaluer la qualité de l’environnement scolaire en matière de sécurité ; de bien-être des élèves et des enseignants;
  • Mesurer l’efficacité des résultats du projet par rapport aux objectifs fixés ;
  • Analyser de façon générale la mise en œuvre du projet selon le narratif de départ
  • Analyser la qualité des enseignements/ apprentissages offerts par les enseignants ;
  • Dresser une liste des obstacles à l’accès à l’éducation des enfants en âge scolaire ;
  • Dresser une liste des bonnes pratiques et des leçons apprises ;
  • Analyser les effets des activités ludiques et psychosociales en termes de bien-être des enfants et adolescents (es) ainsi que leur perception au sein des communautés d’intervention du projet ;
  • Evaluer l’accès à une éducation inclusive de qualité aux enfants handicapés et les enfants à besoin spécifiques dans les écoles d’intervention du projet ;
  • Evaluer la qualité de l’environnement scolaire en matière de sécurité ; de bien-être des élèves et des enseignants ;
  • Capitaliser l’information sur les impacts quantitatif et qualitatif du projet dans la vie de la population depuis ECHO/AF/UD/2018/92041 (l’évaluation de ce projet ayant déjà fait la capitalisation d’ECHO/AF/UD/2015/92058, ECHO/AF/UD/2016/92043 et ECHO/AF/UD/2017/92040).

Cadre de l’évaluation

L’évaluation vise à répondre aux questions suivantes :

  • Quel a été le niveau de réussite du projet et de réalisation des activités ?
  • Dans quelle mesure les activités du projet ont affecté positivement ou non la situation de l’éducation dans la zone du projet comparativement à la situation du départ ?
  • Les ressources du projet ont-elles été utilisées efficacement pour l’atteinte des résultats ? Quels sont les effets recherchés ou non produites par la réalisation de ces activités ?
  • Quels sont les effets attendus ou inattendus, positifs ou négatifs produits dans la réalisation du projet ? Dans quelle mesure les activités d’éducation inclusive ont contribué à l’accès à une éducation inclusive et de qualité aux enfants handicapés et à besoins spécifiques ?
  • Quel est le degré de durabilité de l’intervention ? Peut-elle être reproduite ailleurs ? Dans quelle mesure les activités psychosociales et ludiques ont contribué ou non au bien-être physique et mental des enfants et adolescents dans la zone d’intervention du projet ?

Critères d’évaluation à utiliser

  • COOPI demande que l’évaluation soit effectuée conformément aux critères d’évaluation du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE: impact, durabilité, cohérence, couverture, pertinence, efficacité et efficience.

Meilleures pratiques

  • L’évaluation devrait également identifier et signaler les «meilleures pratiques». La recherche devrait identifier au moins une bonne pratique, qu’il s’agisse de processus ou de système, à retenir dans le processus d’apprentissage interne et potentiellement applicable à d’autres contextes dans lesquels COOPI est actif. Les meilleures pratiques doivent être capturées dans ce format pour être jointes au rapport d’évaluation.

Produits d’évaluation**

  • Un rapport de démarrage présentant la méthodologie et la cohérence de l’évaluation planifié par le consultant. Le rapport doit être soumis au plus tard 10 jours (calendrier) après la date de départ sur le terrain.
  • Un rapport provisoire de l’évaluation est produit selon le chronogramme proposé par l’évaluateur.
  • Un rapport définitif détaillé présentant tous les inputs de l’atelier de validation des résultats de l’évaluation.
  • Le rapport définitif doit être soumis en français et ne doit être compris entre 20 et 35 pages (annexes inclus).
  • Le rapport final doit être soumis au plus tard à la fin du contrat de consultant. Les annexes du rapport doivent être rédigées en français.

Méthodologie d l’évaluation

  • L’évaluation sera menée à partir d’une collecte des données sur le terrain (sites et village d’intervention du projet). Un accent peut être mis sur les histoires de vie ; les témoignages des bénéficiaires (élèves comme enseignants) ; sur les changements observés avant et pendant l’intervention dans le domaine de l’éducation et de la protection de l’enfant.
  • Les données recueillies seront complétées par des entretiens auprès d’informateurs clefs comme les chefs de village ou Boulama ; les directeurs d’écoles et enseignants chargé de cours ; les ReCoP ; les relais communautaires ; les APE et AME ; les Inspections Pédagogiques d’Education Primaire (IPEP) ; les services de l’action sociale de la zone.

Profil du candidat

ESSENTIEL

  • Formation supérieure (Bac + 5) dans le secteur de l’éducation, sciences sociales ou autre domaine connexe ;
  • Une expérience minimale de 5 ans comme consultant évaluateur des projets d’éducation et protection, dont au moins 3 ans à l’international ;
  • Excellent sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;
  • Excellente maîtrise du français (écrit et parlé) ;
  • Très bonne connaissance du bailleur (ECHO) et connaissance générale d’autres bailleurs y compris agences UN.
  • Bonne capacité de reporting ;
  • Connaissance du contexte tchadien, la connaissance du Lac Tchad est atout
  • Capacité de travailler en équipe et dans un contexte multiculturel ;
  • Respect des valeurs/mission COOPI.

CES COMPLEMENTS CONSTITUERAIENT DES ATOUTS

  • Précédente expérience d’évaluation avec COOPI ou une autre ONG internationale et connaissance de ses/leurs procédures ;
  • Expériences de travail dans des pays d’Afrique francophones ou au Tchad ;
  • Connaissance des langues locales.

Dépôt Candidatures

Le dossier de candidature sera composé des pièces suivantes :

  • Une offre technique présentant clairement la compréhension des TDR et la méthodologie.
  • Une offre financière globale (incluant honoraires, transport au Tchad, frais généraux, assurance, etc.)
  • Un planning de realisation de l’évaluation
  • Un CV détaillé à jour
  • Une liste détaillée des évaluations finales des projets effectués

COOPI se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, fondée à Milan en 1965. Depuis plus de 50 ans, COOPI est engagée dans la lutte contre la pauvreté avec un soutien à long terme et une présence constante sur le terrain à côté des populations touchées par la guerre, les crises socio-économiques et les catastrophes naturelles. Les activités de COOPI visent à encourager le développement et à répondre aux situations d’urgence. En Afrique, Amérique Latine et Moyen Orient COOPI favorise l’accès à l’eau, ainsi que le droit à la santé et à l’éducation des communautés les plus pauvres.

How to apply:

https://coopi.org/en/job-position.html?id=4171&view=2

Source:

Job Summary

wave-1-bottom
Development Job Type

Similar Jobs

The largest community on the web to find and list jobs that aren't restricted by commutes or a specific location.